lundi 3 décembre 2018

Lougha ou langue arabe 5ème cartes mentales 1er trimestre


La langue arabe en 5ème devient rudement complexe d’un coup !! J’ai le sentiment atroce que tout d’un coup on bourre le crâne des gosses de termes et de mots compliqués et…on ne peut que leur faire détester la langue !!! Après avoir parlé naturellement des constructions d’un coup au début puis à la fin de la phrase, un coup en sujet un coup en OBJET  l’année précédente, on se met à leur demander la nature نوع التركيب et la fonction وظيفة !!!! Sans avoir jamais expliqué ce que c’était…
Un truc alors pour les aider peut-être. Leur expliquer d’abord ça, à mon avis, c’est la base. Sinon il est incohérent que la même structure se voit plusieurs fois…Leur expliquer que les mêmes structures présentent les mêmes caractéristiques (nature) mais qu’elles peuvent décider de « travailler » dans la PHRASE (car aucune fonction n’est envisageable sans ça) comme « sujet » ou « objet » فاعل مفعول مبتدا خبر...
 Pensez toujours à revoir ces structures découvertes déjà en 4ème. Le cas du verbe est plus complexe. Là l’ « oreille » pour retrouver la base du verbe est indispensable, c’est plus l’habitude que la logique…Bref, l’analyse grammaticale est plus ou moins facile mais la conjugaison tient à l’habitude de « fréquenter » les verbes arabes.
Voici mes propositions de cartes pour les leçons de langue.





Révision des sciences 5ème cartes mentales et exercices interactifs










On est en pleine période d’examens avec l’aîné. Inutile de dire comme je peste contre la malédiction purement tunisienne des années impaires dans le primaire. Les 1ère, 3ème et 5ème années sont une véritable souffrance avec la quantité d’informations de choses nouvelles pour les enfants. La lecture puis la multiplication et…tout dans la 5ème ! division, la langue arabe qui d’un coup devient absconse, et les sciences humaines qu’il aurait fallu préparer et qu’on fourre d’un coup. On les fait passer pour ce qu’elles ne sont pas, un ensemble de dates et de lieux à apprendre par cœur, pour les oublier aussitôt. Bref ! On essaie comme on peut d’en faire un truc sympa, pas trop rébarbatif à apprendre…Au menu, des cartes de nomenclature et des cartes mentales, des appli pour éviter de rester tout le temps avec lui, car il peut ainsi réviser de façon plus ou moins autonomes.
Les cartes de nomenclature sont prises chez une géniale maman qui partage certaines de ses ressources via un groupe FB de matériel Montessori fait maison, en arabe. J’ai dû réduire le nombre de noms, estimant qu’il n a pas besoin de tout connaître. En tout cas, c’est prendre le risque de tout oublier… J’ai imprimé puis repassé l os en question au fluo. j'ai aussi un peu modifié le jeu de chez Auzou je vous en parlais sur instagram.

Les cartes mentales sont indispensables à mon avis pour voir schématiquement l’ensemble de la leçon de sciences. La première, réalisée avec lui en partie, était tronquée donc j’avais laissé pour lui des éléments qu’il a complétés avec des étiquettes. C’est plutôt une bonne idée, et une façon de le préparer à en faire lui-même, si j’arrive à le convaincre hhh !!! Il y en a 3 pour les leçons de physique sur la lumière, pour les os et le squelette ainsi que les muscles. Je n’ai pas insisté sur les accidents, j’ai trouvé ça tellement…bourrage de crâne !!!
Pour les révisions, il y a quelques exercices interactifs sur les 3 thèmes que je lui avais prévus, pour éviter l’apprentissage par cœur et rendre ça un peu plus fun. Ils sont disponibles sur mon compte Learning app sur les liens suivants : ici, ici ou ici. Je vous avais déjà parlé de ce site qui vous permet de fabriquer vos propres exercices interactifs, vous pouvez aussi juste chercher un exercice et le modifier à vitre guise en changeant la langue ou les données par exemple.

samedi 24 novembre 2018

Comment choisir un bon ouvrage parascolaire?

                        Dans mon souvenir, il existait très peu de parascolaires quand j'étais élève, j'ai passé mon bac en 1997... Peut-être que l'essentiel se passait en classe ou que nous étions plutôt portés sur les bibliothèques municipales, aujourd'hui malheureusement désertées au profit d'internet...Peut-être que nous dramatisions moins les choses, tout était plus simple et moins dense? Il est difficile de répondre, mais j'avoue que moi-même, pourtant enseignante à un niveau supérieur, je ne comprends pas toujours pourquoi on enseigne ceci, comment l'expliquer, ni comment mon fils sera évalué. Ajoute à cela ma nature curieuse en matière de pédagogie, et l habitude de garder beaucoup de livres er de cahiers, y compris ceux de la famille, j'ai donc tendance à en comparer er en essayer pas mal. L'offre est pléthorique, les prix assez chers et on a envie de tout prendre!!!! Attention, mon gosse ne les utilise pas ou presque dans certains cas, je n'ambitionne pas de lui faire TOUT comprendre ou essayer, quand bien même je le voudrais; mais je pars du pricipe qu'un livre est un bien qui restera (pour ma fille et les enfants!) et cela coûte si cher que mieux vaut en connaître l'utilité. Voilà quelques critères pour savoir comment choisir.


La présentation 


Elle est extrêmement importante pour moi et surtout le petit. S'adressant à des enfants, il est absolument nécessaire que la présentation soit aérée, et que de belles illustrations soient présentes. A mes yeux, la présentation ou l'illustration dans un parascolaire n'est pas un luxe ni un détail superflu car amener un gosse à travailler n'est pas facile et même les meilleurs exercices un peu tristement présentés ne seront pas pleinement appréciés. Les pires en matière d'images sont NOURALMAARIF que je n'ai jamais pu acheter, bien qu'ils soient appréciés par les profs. Les meilleurs en terme de présentation sont le classique TAYSSIR et les magnifiques ouvrages de KITABI illustrés par Barkia, qui illustre par ailleurs  les contes MAKTABATI chez Yamama éditions. Même si ces derniers sont plutôt (trop) simples, l'enfant est vraiment réceptif et on peut déjà commencer par cela pour envisager des choses plus ardues ( moins sympas!).


La présence de synthèses ou de fiches récapitulatives

Si comme moi, la moitié du cours est soit incomplète soit illisible hhh, vous apprécierez qu'un ouvrage résume en quelques points les cours  et en cela JISR NAJAH est très bien. Une synthèse peut être très utile. Les synthèses sont au début de chaque matière alors qu'elles sont avant chaque cours dans KITABI ou ACADEMIET TAMAYOUZ ou AFHAM WA OUADHIF.Les premières sont rapides, les deux autres plus détaillées. Autrefois, le  tome spécial examens de TAYSSIR contenait un petit dépliant de synthèse, mais il a disparu ces deux années....Ils offraient aussi un conte qui a disparu!! Il y a quelques synthèses au milieu en planche et pour le spécial LOUGHA de Tayssir mais ça reste insuffisant. Cela ne concerne que quelques points. 


L'organisation progressive des exercices

Rien de plus énervant que les exercices trop simples ou passifs (je relie, je barre) ou ceux qui bondissent par dessus les étapes. L'idéal est de passer de l'un à l'autre, mieux encore de guider peu à peu l'élève. Lisez si tous les exercices sont du premier ou du second type, mieux vaut trouver de tout dans un même ouvrage.  Par exemple, ANISSI accompagne beaucoup, et propore de bons exercices de consolidation et de remédiation mais ça reste facile... A l'inverse, les examens de JISR sont un peu trop difficiles, il y a comme un fossé entre ceux qui  sont dans le parascolaire normal et ceux de JISR spécial examen. Un modèle dans le genre est pour moi ALHARAM (maths) ou ALMOUFID (lougha) où la difficulté va croissant. Il ya des exercices variés avec parfois de jolis pièges pour inciter à la réflexion. Il  y a dans un autre style AFHAM WA OUADHIF (ikadh) où la série d'exercices se termine par une carte mentale incomplète que l'enfant  doit finir. 

Annuel ou semestriel? Par matière ou général? 


La question est difficile à trancher et l'hésitation est bien coûteuse...D'un côté le papier est plus cher, de l'autre on a testé malgré nous la version semestrielle pendant deux ans. En conséquence, les éditeurs ont eu l'ingénieuse idée de maintenir les prix des livres semestriels avec des livres trimestriels!!! On a donc un livre de 3 mois avec le prix d'un livre pour 6 soit 8/9 dinars!!! C'est énorme je trouve! J'ai le sentiment que les éditeurs font exprès de mettre le paquet sur les ouvrages trimestriels pour nous amener à en racheter encore et toujours, sans oublier la version examen...
Il existe de bons livres annuels et de mauvais aussi. Dans ceux qui me déçoivent toujours, il y a KOUNOUZ avec une présentation qui laisse à désirer et peu de vrais exercices. Ils se débrouillent aussi pour laisser beaucoup de blancs, et ainsi remplir les pages avec du vide...Dans les annuels il y a les exellents MOUFID vraiment parfait (même si le livre de maths est mal présenté), ALHARAM pour les maths, et les KITABI pour les matières mais malheureusement il s'arrête à la 4ème. D'ailleurs la plupart des annuels ne continuent pas au collège à ce que j'ai vu. 
En fait, à mon avis, le choix dépend aussi du niveau et du profil de l'élève. Du temps dont on dispose, de son autonomie. S'il a besoin de consolider et de mieux comprendre, privilégiez les ouvrages avec des synthèses, et des exercices simples et bien présentés, cela le motivera. Si l'enfant a besoin de comprendre et aime travailler seul, il y a les vidéos gratuites de ACAMEMIET TAMAYOUZ. En achetant l'ouvrage vous avez des codes à scanner  pour chaque leçon et des lecçons en vidéo. J'étais un peu déçue car les vidéos n'offrent pas le plus car on y entend la voix du prof qui écrit sur le TBI et explique ce qu'on trouve exactement dans le livre. Mais si on veut, cela peut remplacer le parent qui va relire avec l'enfant, pourquoi pas? 
Si l'enfant a une difficulté particulière ou à l'inverse souhaite un meilleur niveau  dans une matière donnée, un ouvrage spécifique est indiqué. 

Et vous, comment choisissez-vous? Avez-vous d'autres ouvrages pour lesquels vous avez eu un coup de coeur? 
les meilleurs parascolaires tunisiens

mercredi 12 septembre 2018

Modeler la carte géographique de la Tunisie en relief avec pâte à sel ( tunisian salt dough map)

C'est une activité qui est très souvent faite dans les pays anglosaxons et chez les parents IEF en France, et je trouve dommage que cela ne soit pas plus systématique. Pourtant cela ne coûte rien, un peu de farine et de sel et l'occasion rêvée de voir l'enfant "sentir" sous ses doigts le relief d'un pays et ses contours, naturels ou pas. 
tunisian salt dough map

Grâce à cette activité, l'enfant comprend que la carte "gomme" les reliefs et applatit; le modelage est plus réaliste. Cela permet de voir qu'on peut difficilement essayer de suivre "à l'oeil' un modèle si on veut être objectif. Cela permet de poser des questions intéressantes...Je lui ai demandé de réfléchir à certaines d'entres elle (j'avais la solution!!)

tunisian salt dough map

D'abord quelle pâte utiliser? La pâte à modeler, possible mais elle ne se modèle qu'au doigt et ne se solidifie pas. La pâte d'argile est coûteuse et il faut être sûr de son coup. La pâte à sel reste un bon plan, avec la possibilité de refaire ou alors de fixer par cuisson, je ne sais pas si je vais le faire. 
Pour la recette, j'ai opté pour celle qui m'a semblée plutôt précise, ici. J'ai donc mis un verre de sel pour deux de farines et utilisé presque la moitié d'un verre d'eau, assez pour obtenir une bonne pâte souple mais ferme. 



Comment reproduire fidèlement la carte? Il y a l'option de:
- Suivre un modèle sous les yeux mais on va être dans l'approximation la plus totale

- créer un contour au crayon sur un carton, faire le contour puis remplir avec la pâte mais si le contour est précis, l'intérieur va être modelé par le mouvement de la main et aucun moyen de situer de façon précise les montagnes...

- la troisième option qui m'a semblé la plus précise. La technique du calque et des traces à l'aiguille pour fixer les éléments de relief. Reproduire sur du papier transparent ou translucide une carte, j'ai utilisé  du papier cuisson. Il laisse voir et se laisse transpercer facilment. Sur un carton et du papier, étaler la pâte en laissant environ 0.5 cm d'épaisseur, poser dessus la carte dessinée  appuyer et au moyen d'un cure dent faire une série de trous sur les contours, frontières, montagnes...Une fois que c'est fait, il faut décoller le papier et délicatement avec ces "trous"  en guides faire la forme extérieure, les lacs (à creuser), les reliefs.   
tunisian salt dough map

tunisian salt dough map

tunisian salt dough map

On attend que la carte sèche pour peut-être la peindre. Ce fut assez rapide mais instructif!


dimanche 9 septembre 2018

Comment fabriquer une frise chronologique? Des questions et des idées

Voilà un projet qui murit depuis un moment dans ma tête. Comme nous ne sommes pas à une contradiction près, Douda mélange beaucoup les durées, lit difficilement l'heure, mais...demande tout le temps quand a vécu X et quand s'est passé Y et si c'était avant ou après Z. Difficile de répondre quand il mélange les repères temporels, et rien de mieux que de visualiser ça et d'alimenter une représentation sous les yeux.
frise chronologique à accrocher DIY
La frise chronologique tombe à point nommé, car elle montre de façon claire la durée et les dates. Je m'y suis donc mise. D'abord en essayant de récolter le maximum d'informations, et pour cela j'ai utilisé:
- le manuel d'histoire de l'école (pour voir quelle période est creusée cette année, en 5 ème) et on y aborde les premières civilisations (kabsienne, carthaginoise, romaine) puis les islamiques après un détour par les débuts de l'Islam
- l'ouvrage de Habib Boulares dont le sommaire est bien fait, et je risque d'y puiser pas mal d'illustrations pour l'année.  
Quelques frises chronologiques telles qu'on les étudie ailleurs, comme ici ou

J'en ai retenu les conclusions et les difficultés suivantes:
- Deux datations sont en concurrence chez nous et très maladroitement on passe sans ambage de l'une à l'autre au lieu de les maintenir en parallèle. Ainsi après avoir étudié les civilisations puniques/romaines, l'élève découvre les débuts de l'Islam et dès lors, tout mais alors TOUT ce qui suit sera noté en hégire. J'avais besoin de maintenir les deux datations, pour  que l'enfant mesure les différences et les points de rencontre. C'est pourquoi un convertisseur me fut d'une grand secours, pour les dates entre les deux systèmes je recommande le plus simple sur ce lien. 
- Quelle date charnière retenir (qui est en fait le coin de la chambre)? le début de l'écriture? le début de l'ère chrétienne? J'ai fait le choix de mettre en évidence le début de l'écriture mais de retenir le début de l'ère chrétienne comme date . En effet l'écart entre les deux (6 siècles environ) sera plus évident à visualiser d'un coup d'oeil et même si la préhistoire est importante ainsi que l'antiquité, elle comporte moins d'événements ou de dates à retenir.

-Faut il séparer les datations et périodes occidentales/mondiales et celles de la Tunisie? Comment traiter les événements du monde arabe? J'ai finalement mis l'axe des temps au milieu et laissé un espace en haut pour les événements mondiaux et arabes et le bas pour la tunisie. En effet, il m'a semblé important que  mon fils sache que l'histoire mondiale a pu ébranler (ou pas) la Tunisie et c'est le cas pour la chute de l'empire romain, qui déclenche le moyen-âge européen mais signe surtout la fin d'une civilisation en Tunisie, Africa la romaine. Il m'a semblé important aussi qu'il comprenne que la civilisation  islamique fait partie de notre histoire mais elle ne s'y réduit pas. Elle arrive en Tunisie presque 50 ans après l'hégire. Le pays est une mosaique de civilisations.
- Dois-je occulter le pire (par ex Ben Ali)? La réponse est non, mon fils avait 3 ans quand il est tombé, il s'en souvient. J'ai décidé d 'être plus précise sur les présidents qui se sont succédés, depuis l'Indépendance, il me reste bien sûr à ajouter Marzouki, c'est un acte manqué hhhh!
frise chronologique à accrocher DIY

Pour la partie pratique, j'ai mesuré la distance dont je disposais ( 1m et 4 m) et je me suis décidée à réserver la première à la préhistoire+antiquité (soit près de 10000ans en occultant pas mal de millions d'année hhh) puis le reste au détail de 2000 ans. En arrondissant, j'ai compté environ une feuille A4 pour chaque 200 ans soit une dizaine de feuilles/dossiers que j'ai daté avec deux couleurs pour les systèmes de datation. Je n'ai oublié le chevauchemeent entre les feuilles pour le compter dans mon échelle.. J'ai collé à la colle chaude avec du scotch au dos des feuilles entre elles. 

J'ai toujours écrit au crayon en reportant ma petite échelle brouillon avant de noter au feutre. Pour les illustrations, je regrette vraiment qu'on soit dépourvu de BD ou d'icônes historiques mais peu importe, je me débrouille entre une statue (Ibn Khaldoun), un monument représentant la fondation de Kairouan ou autre. Je vois déjà que mon fils a compris l'hisoire des deux datations et mesuré le temps qui sépare un événement d'un autre. 
frise chronologique à accrocher DIY

J'aime bien le côté non définitif de cette frise, et je me réjouis déjà de ce qu'elle peut nous apprendre de la relativité de la puissance d'un pays ou d'un empire...Finalement, je trouve que son intérêt est de nous faire réfléchir:
-comment expliquer les guerres? les disparitions de civilisations...
- Qu'est- ce qu'on ne doit pas oublier? Peut-on oublier le pire?
- Sommes-nous à cheval entre deux systèmes/ deux ères?

samedi 12 mai 2018

Cartes mentales et exercices interactifs en sciences naturelles 4ème primaire 2ème semestre خرائط ذهنية إيقاظ علمي

                                Les sciences, à part les langues, c'est assurément la matière préférée de Douda. Il est content de découvrir des choses, il est rare que je doive expliquer ou revenir sur un détail, mais les cartes sont ici les plus indiquées, car elles permettent de synthétiser un savoir dont il faut retenir des points clés.

                               Ayant demandé à sa prof ce qu'il fallait réviser, elle m'a dit tout le programme du second semestre, ça fait beaucoup mais c'est plutôt jouable. Il y a dans ce fichier PDF donc des cartes à télécharger sur les différentes leçons et j'ai mis quelques unes des applications interactives que l'élève peut utiliser pour s'entraîner. Je les ai conçues moi avec learningup pour Douda mais elles peuvent servir à s'exercer sans apprendre par coeur :


  • la dentition avec des exercices interactifs ici ou
  • la pesée et la balance
  • le transfert thermique
  • l'énergie, types et effets
  • l'usage du thermomètre
  • la digestion (étapes et appareil digestif)  
  • la respiration (selon milieu de vie, modes et appareils respiratoires)


Mes cartes mentales sont téléchargeables ici

                    Pour le moment, en n'ayant finalement rien changé à ses habitudes (son club, son sport, ses sorties) et en ayant négocié des petites séances par matière où les cartes sont consultées, les activités interactives sont faites seul( le bonheur car je ne peux ni ne veux être sur son dos) ça se passe bien. Il révise donc presque seul, et peut refaire l'exercice sans mon aide. L'avantage ultime de l'utilisation de l'ordinateur ou de la tableette est qu'il accepte ça facilement, qu'il le fait seul et qu'il peut répéter  sans vraiment se lasser, et donc c'est parfait pour les choses à apprendre par coeur. Il révise de façon autonome donc, mais bien sûr il faut travailler avec la connexion. Quand il sent qu'il a fait moins de fautes, il peut faire des exercices à l'ancienne, sur son livre mais très peu; juste pour vérifier. Et vous, comment se passent les révisions chez vous?


Si vous aimez mes articles, n'oubliez pas de vous abonner au blog pour recevoir dans votre mail mes nouvelles publications et de me suivre sur FB, instagram ou pinterest !

cartes mentales et exercices interactifs pour réviser l'éducation islamique 4ème primaire/semestre 2 ربية إسلامية خرائط ذهنية

         
On est en pleine révision par ici, et mémoriser de façon exacte des expressions, formules, textes est de mise pour beaucoup de matières. Parmi elles, l'éducation islamique avec des sourates à apprendre à l'oral, ou à distinguer les unes des autres à l'écrit. Des versets ou hadiths du prophète saws pour justifier une réponse. On a donc prévu des cartes mentales pour avoir en tête les points à retenir, et les textes saints à apprendre, et quelques  exercices interactifs  ou applications pour s'entraîner. Ainsi ça va plus vite et il le fait facilement sans rechigner parce qu'il a beaucoup de mal avec la mémorisation par coeur. 
   Je vous propose dans ce lien un PDF des différentes cartes mentales selon les thèmes du second smestre en 4ème et des exercices interactifs pour retenir les différents textes. C'est très simple pour les exercices, ils sont regroupés en matrice, soit un ensemble d'exercices à faire un à un et ils sont numérotés, l'enfant n'a qu'aux les faire dans cet ordre. Vous trouverez les exercices sur ma page learningapps dans ce lien
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...